L'hébreu biblique
Le blog de Haïm Ouizemann

Découverte archéologique: nom biblique sur un vase de 3000 ans!

וַיִּקְחוּ בְנֵי-אַהֲרֹן נָדָב וַאֲבִיהוּא אִישׁ מַחְתָּתוֹ וַיִּ

Une découverte prouvant la véracité de la source biblique (Crédit photo: Autorité des Antiquités d'Israël)
Une découverte prouvant la véracité de la source biblique (Crédit photo: Autorité des Antiquités d’Israël)

Encore une nouvelle découverte de l’Antiquité dans les pays de la Bible. «Eshbaal fils de Beda» nous procure une decouverte très belle et particulièrement émouvante: une inscription rare datant de l’époque du roi David!

«Ner engendra Kich, celui-ci Saül, celui-ci Jonathan, Malki-Choua, Abinadab et Eshbaal.»[1]

Dans les fouilles qui ont été menées à ‘Hirbet Qaïfa dans la vallée du Térébinthe par  le Professeur Yossi Garfinkel de l’Institut d’Archéologie de l’Université Hébraïque et Saar Ganor de l’Autorité des Antiquités, on a découvert en 2012 un vase d’argile datant de 3000 ans, réduit en miettes.

(Crédit photo: Autorité des Antiquités d'Israël)
Inscription en proto-hébraïque: “«Eshbaal Ben Beda»(Crédit photo: Autorité des Antiquités d’Israël)
(Crédit photo: Autorité des Antiquités d'Israël)
(Crédit photo: Autorité des Antiquités d’Israël)
'Hirbet Qaïfa
‘Hirbet Qaïfa
Professeur Yossi Garfinkel
Professeur Yossi Garfinkel

Après un travail intensif dans les laboratoires de traitement sur les découvertes de l’Autorité des Antiquités, au cours duquel ont été recollés les morceaux d’argile jusqu’à obtenir un vase entier, l’énigme a été résolue: sur le vase a été gravée l’inscription  «Eshbaal fils de Beda». Il se trouve que dans le deuxième livre de Samuel (ch. 2 à 4), on n’aime pas ce nom d’Eshbaal, qui rappelle celui de la divinité cananéenne de la tempête, Baal, et c’est pourquoi on a changé le nom original en Ish-Boshet, mais dans le livre des Chroniques, on a conservé ce nom, Eshbaal.

Parmi l’équipe de chercheurs qui ont  déchiffré cette inscription se trouvent les docteurs Mitka Golob et Hagay Misgav.

‘Hirbet Qaïfa  est identifiée à la ville biblique de Sha’arayim. En 2008, on y a découvert l’inscription hébraïque la plus ancienne du monde et maintenant, une autre inscription de ce site est dévoilée.

Crédit Photo: Autorité des Antiquités . Laga’at be’avar.

רשות העתיקות – לגעת בעבר

(Traduit de l’hébreu par Myriam Ouizemann, Source: Musée des Pays de la Bible à Jérusalem)

[1] Eshbaal était aussi le nom de Ish-Boshet, l’un des fils du roi Saül.

Si l’étude du TaNaKh vous fait rêver, n’hésitez pas à me joindre:

[email protected]

Au plaisir de vous retrouver,

Haïm Ouizemann

Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 537 autres abonnés

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Quelques mots sur moi

J’ai plus de 30 ans d’expérience dans l’étude et l’enseignement de la Bible. Il n’y a pas de limite à ce que la Bible prodigue comme connaissance et inspiration pour la vie.
A propos…

Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 537 autres abonnés

Archives