L'hébreu biblique
Le blog de Haïm Ouizemann

Parashat BeMidbar, le voile de la Transcendance

וַיִּקְחוּ בְנֵי-אַהֲרֹן נָדָב וַאֲבִיהוּא אִישׁ מַחְתָּתוֹ וַיִּ

La parashat BeMidbar[1] relate le rôle cultuel qui sied aux trois familles de Cohanim, Gershon, Merari et Kehat.

La famille de Kehat a pour vocation de transporter les instruments de la Tente du Rendez-Vous.

Une lecture approfondie de la parashat BeMidbar laisse apparaître l’idée de recouvrement des instruments de la Tente du Rendez-Vous (אוֹהֵל מוֹעֵד Ohel Moed).

Nous apprenons en premier lieu le devoir ordonné au Grand-Prêtre de recouvrir l’Arche d’Alliance :

ה וּבָא אַהֲרֹן וּבָנָיו בִּנְסֹעַ הַמַּחֲנֶה וְהוֹרִדוּ אֵת פָּרֹכֶת הַמָּסָךְ וְכִסּוּּ-בָהּ אֵת אֲרֹן הָעֵדֻת. ו וְנָתְנוּ עָלָיו כְּסוּי עוֹר תַּחַשׁ וּפָרְשׂוּ בֶגֶד-כְּלִיל תְּכֵלֶת, מִלְמָעְלָה וְשָׂמוּ בַּדָּיו. (במדבר ד: ה-ו)5 Et Aaron entrera avec ses fils, lorsque le camp devra partir ; ils détacheront le voile protecteur, et en couvriront l’arche du Témoignage ; 6 Et ils mettront encore dessus une housse de peau de ta’hach, étendront par-dessus une étoffe entièrement d’azur, puis ajusteront ses barres. (Nombres 4 : 5-6).

Le mot כִּסּוּיּ Kissouy – construit à partir de la racine כּ.ס.י. (ה) K.S.Y (H) et signifiant « couvrir, recouvrir » – revient à maintes reprises dans les versets 8 à 12 du chapitre 4. Ainsi, tous les instruments – l’Arche, la Table des pains de proposition, le Candélabre et les deux autels des sacrifices et de l’encens- doivent être recouverts par les membres de la famille de Kehat qui, de plus, a le devoir de transporter le « voile » du מִשְׁכָּן Mishkan/ de la Demeure divine :

לא וּמִשְׁמַרְתָּם הָאָרֹן וְהַשֻּׁלְחָן וְהַמְּנֹרָה וְהַמִּזְבְּחֹת וּכְלֵי הַקֹּדֶשׁ אֲשֶׁר יְשָׁרְתוּ בָּהֶם וְהַמָּסָךְ וְכֹל עֲבֹדָתוֹ. (במדבר ג: 31)31 Et les objets confiés à leur garde : l’arche, la table, le candélabre, les autels, les ustensiles séparés (‘de sainteté’) servant au culte, et le voile avec tout son appareil. (Nombres 3 : 31).

De fait, le מָסָךְ /Massakh, le « voile » ou « rideau » placé entre le Saint des Saints a pour dessein de séparer les deux espaces consacrés à l’Eternel. Rashi rappelle que le terme מָסָךְ Massakh, renvoie au voile séparant l’Arche d’alliance du Mishkan :

יב אֶת-הָאָרֹן וְאֶת-בַּדָּיו אֶת-הַכַּפֹּרֶת וְאֵת פָּרֹכֶת הַמָּסָךְ. (שמות לה: יב)12 L’Arche avec ses barres, le propitiatoire, le voile protecteur (Exode 35 : 12).

Rashi se fondant sur Iyov (Job 1 : 10) et Hoshea (Osée (2 : 8) en déduit que le terme מָסָךְ Massakh signifie « protection ».

Quel peut être le sens du recouvrement des instruments consacrés au culte divin et quel rapport est-il possible d’établir entre la présence du voile et la notion de protection ?

Recouvrir les instruments a pour but non seulement de cacher ceux-ci du regard profane des hommes, leur conférant une dimension transcendante et noble quasiment mystérieuse en les écartant du monde de la matière mais aussi d’enseigner que ces mêmes instruments brillant de leur propre feu ne dépendent aucunement du regard humain.

Le Cantique des cantiques exprime poétiquement cette notion de pudeur. La beauté de la bien-aimée suscite l’intérêt du bien-aimé car elle ne révèle rien de ses atouts qui demeurent secrets :

יב גַּן נָעוּל אֲחֹתִי כַלָּה גַּל נָעוּל מַעְיָן חָתוּם 12 C’est un jardin clos que ma sœur, ma fiancée, une source fermée, une fontaine scellée. (Cantique des cantiques 4 : 12).

En un temps où tout fait l’objet de démonstration, de visibilité, un temps où nombreux sont celles et ceux qui n’hésitent pas à étaler leur vie privée et intime sur les réseaux sociaux, la Torah nous ordonne de faire preuve de discrétion, d’intimité et de pudeur afin de préserver un coin de paradis loin des regards des voyeurs indiscrets.

Moïse rencontre l’Eternel au Buisson ardent dans la plus grande des solitudes. Cette rencontre marque un tournant hautement historique car il ouvre une nouvelle ère pour les Hébreux qui, asservis par l’Egypte pharaonique, vont connaître la Liberté.

Au mont Sinaï, de nouveau seul et isolé, Moïse se retrouve face à face avec le Divin. Les sacres de Saül et de David sont pratiqués dans le plus grand secret loin des regards inquisiteurs. Ainsi, il n’est pas rare que les plus grands évènements de l’Humanité, qu’ils soient collectifs ou individuels, aient préalablement germé dans la sphère de l’intimité et du silence. Les plus grandes découvertes scientifiques et œuvres artistiques sont le fruit d’années de labeur caché au sein des laboratoires et d’ateliers anonymes. Quant aux grandes stars du cinéma, elles doivent en grande partie leur célébrité à leur inaccessibilité. Le contraire viendrait à déprécier et ternir leur aura.  

Pénétrer à tout instant dans le Saint des Saints aurait rendu ce Lieu de lumière en un lieu dévalorisé de sa puissance divine. L’Essence divine reste à jamais cachée de l’Homme qui n’entrevoit les rayons de la Lumière divine que par intermittence et de manière fractionnée afin de lui rappeler sa petitesse dans l’infini du cosmos.   

«וְאָמַר רַבִּי יִצְחָק, אֵין הַבְּרָכָה מְצוּיָה אֶלָּא בְדָבָר הַסָּמוּי מִן הָעַיִן… תַּנָּא דְּבֵי רַבִּי יִשְׁמָעֵאל, אֵין הַבְּרָכָה מְצוּיָה אֶלָּא בְדָבָר שֶׁאֵין הָעַיִן שׁוֹלֶטֶת בּוֹ» (בבלי תענית ח: ב).

« Rabbi Yts’hak enseigne que la bénédiction [divine] ne se trouve que dans une chose cachée de l’œil… et Rabbi Yshmaël enseigne que la bénédiction [divine] ne se trouve que dans une chose que l’œil ne domine pas » (Talmud de Babylone, Traité Ta’anit 8 : b).

La Tente du Rendez-Vous ressemble à la matrice maternelle au sein de laquelle se forme le fœtus, créature mystérieuse mais ô combien merveilleuse !

יד  כָּל-כְּבוּדָּה בַת-מֶלֶךְ פְּנִימָה מִמִּשְׁבְּצוֹת זָהָב לְבוּשָׁהּ. (תהלים מה: יד)14 Toute resplendissante est la fille du roi dans son intérieur, sa robe est faite d’un tissu d’or. (Psaume 45 : 14).

[1] Parashat BeMidbar : Nombres 1 : 1- 4 : 20.

Shabbat shalom !

Haïm Ouizemann

Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 759 autres abonnés

Quelques mots sur moi

J’ai plus de 30 ans d’expérience dans l’étude et l’enseignement de la Bible. Il n’y a pas de limite à ce que la Bible prodigue comme connaissance et inspiration pour la vie.
A propos…

Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 759 autres abonnés

Archives