L'hébreu biblique
Le blog de Haïm Ouizemann

Parashat VaYétsé, Méditation sur la Paix

וַיִּקְחוּ בְנֵי-אַהֲרֹן נָדָב וַאֲבִיהוּא אִישׁ מַחְתָּתוֹ וַיִּ

Cet article est dédié tout particulièrement aux otages, femmes, hommes et enfants capturés par le mouvement terroriste du Hamas.

Dans cette péricope, parashat VaYétsé[1], Jacob fuit le pays de ses pères Avraham et Its’hak vers ‘Haran (Genèse 28 : 10) selon la vive recommandation de sa mère Rivka (Rebecca), inquiète d’assister à la fois au décès de son époux qu’elle croit sur son lit de mort et au meurtre de son fils préféré par Essav (Esaü) :

מה עַד-שׁוּב אַף-אָחִיךָ מִמְּךָ וְשָׁכַח אֵת אֲשֶׁר-עָשִׂיתָ לּוֹ וְשָׁלַחְתִּי וּלְקַחְתִּיךָ מִשָּׁם לָמָה אֶשְׁכַּל גַּם-שְׁנֵיכֶם יוֹם אֶחָד. (בראשית כז: מה)45 Lorsque l’animosité de ton frère ne te menacera plus et qu’il aura oublié ce que tu lui as fait, je t’enverrai ramener de là-bas [d’Aram] : pourquoi m’exposer à vous perdre tous deux à la fois ?” (Genèse 27 : 45).

Puis ayant atteint Beit-El, le lieu où se révèle l’Eternel, Ya’akov exprime un vœu :

כ וַיִּדַּר יַעֲקֹב נֶדֶר לֵאמֹר אִם-יִהְיֶה אֱלֹהִים עִמָּדִי וּשְׁמָרַנִי בַּדֶּרֶךְ הַזֶּה אֲשֶׁר אָנֹכִי הוֹלֵךְ וְנָתַן-לִי לֶחֶם לֶאֱכֹל וּבֶגֶד לִלְבֹּשׁ. כא וְשַׁבְתִּי בְשָׁלוֹם אֶל-בֵּית אָבִי וְהָיָה יְהוָה לִי לֵאלֹהִים. (בראשית כח: כ-כא)20 Et Jacob prononça un vœu en ces termes : “Si le Seigneur est avec moi, s’il me protège dans la voie où je marche, s’il me donne du pain à manger et des vêtements pour me couvrir ; 21 si je retourne en paix à la maison paternelle, alors l’Eternel aura été un Seigneur pour moi… (Genèse 28 : 20-21).

Au cas où il rentrerait « en paix » en son foyer natal, Erets Israël, selon l’interprétation de Rashi « entier » de tout péché, car ne voulant rien apprendre des manières d’agir de Lavan, Ya’akov, appelé à devenir le troisième Patriarche d’Israël, promet d’ériger un monument qui deviendra la Maison de l’Eternel (Genèse 28 : 22) et d’offrir la dime à l’Eternel.

Le terme « Shalom/  שָׁלוֹם /Paix » dont la racine est ש.ל.מ. / Sh. L. M. signifie « compléter, achever, accomplir ».

Comment savons-nous que Jacob est effectivement bien retourné en paix, en sa terre natale ?

Il est écrit :

א וַיֹּאמֶר אֱלֹהִים אֶל-יַעֲקֹב קוּם עֲלֵה בֵית-אֵל וְשֶׁב-שָׁם וַעֲשֵׂה-שָׁם מִזְבֵּחַ לָאֵל הַנִּרְאֶה אֵלֶיךָ בְּבָרְחֲךָ מִפְּנֵי עֵשָׂו אָחִיךָ … יד וַיַּצֵּב יַעֲקֹב מַצֵּבָה בַּמָּקוֹם אֲשֶׁר-דִּבֶּר אִתּוֹ מַצֶּבֶת אָבֶן וַיַּסֵּךְ עָלֶיהָ נֶסֶךְ וַיִּצֹק עָלֶיהָ שָׁמֶן. (בראשית לה: א; יד)1 Et le Seigneur dit à Jacob : “Va, monte à Béthel et y séjourne; et élèves-y un autel au Seigneur qui t’apparut, lorsque tu fuyais devant Ésaü ton frère.” … 14 Et Jacob érigea un monument dans l’endroit où il lui avait parlé, un monument de pierre ; il fit couler dessus une libation et y répandit de l’huile. (Genèse 35 : 1 ; 14).
.

Les Sages d’Israël déduisent à partir de ces deux versets évoquant le futur emplacement de l’édification du Temple à Jérusalem que l’expression biblique « וְשַׁבְתִּי בְשָׁלוֹם/ VeShavti BeShalom, je retournerai en paix » comprenant la racine « revenir Sh. Ou. V. [B] ש.ו.ב. » suivie de la préposition «בְּ-  dans, avec» annonce généralement une bonne nouvelle.

Au contraire de cette expression positive, les Sages font remarquer[2] que lorsque la préposition Beit/בְּ- est précédée du verbe « aller vers, se rendre à » (racine Y.L.Kh. / י.ל.כ) associé au terme « Paix, Shalom, שָׁלוֹם  », la signification est porteuse d’un message négatif :

ט וַיֹּאמֶר לוֹ הַמֶּלֶךְ לֵךְ בְּשָׁלוֹם וַיָּקָם וַיֵּלֶךְ חֶבְרוֹנָה. (שמואל ב, טו: ט)9 Va [Avshalom] en paix“, répondit le roi [David]. Et il partit et se rendit à Hébron. (II Samuel 15 : 9).

Que signifient donc les paroles du roi David ? Ces paroles relèvent-elles du sens premier de « paix » (Ecclésiaste 3 : 8), de sérénité (I Chroniques 22 : 9) et de sécurité (Isaïe 32 : 18) comme en Genèse 28 : 21 ?

יד … וַיִּקַּח שְׁלֹשָׁה שְׁבָטִים בְּכַפּוֹ, וַיִּתְקָעֵם בְּלֵב אַבְשָׁלוֹם–עוֹדֶנּוּ חַי בְּלֵב הָאֵלָה. טו וַיָּסֹבּוּ עֲשָׂרָה נְעָרִים נֹשְׂאֵי כְּלֵי יוֹאָב וַיַּכּוּ אֶת-אַבְשָׁלוֹם וַיְמִתֻהוּ. (שמואל ב, יח: יד-טו)14… Et il [Yoav- Joab] prit en main trois javelots et les plongea dans le cœur d’Avshalom, qui respirait encore au milieu du chêne. 15 Puis dix jeunes gens, écuyers de Joab, entourèrent Avshalom et le frappèrent pour l’achever. (II Samuel 18 : 14-15).

Avshalom trouve une mort tragique. Les Sages déduisent donc de ce verset que l’expression hébraïque « לֵךְ בְּשָׁלוֹם Va en paix [Va dans la paix et non pas Va vers la paix] », loin d’être une bénédiction, s’avère être une malédiction !

Toutefois, le verbe « aller, racine Y. L. Kh. / י.ל.כ » accompagné de la préposition « L-/לְ-  vers » et non point de « B-/ בְּ- dans, avec » s’avère être l’équivalent de l’expression positive « revenir en [dans la] paix » :

יח וַיֵּלֶךְ מֹשֶׁה וַיָּשָׁב אֶל-יֶתֶר חֹתְנוֹ, וַיֹּאמֶר לוֹ אֵלְכָה נָּא וְאָשׁוּבָה אֶל-אַחַי אֲשֶׁר-בְּמִצְרַיִם וְאֶרְאֶה, הַעוֹדָם חַיִּים וַיֹּאמֶר יִתְרוֹ לְמֹשֶׁה לֵךְ לְשָׁלוֹם. (שמות ד: יח)18 Et Moïse s’en retourna chez Yeter, son beau-père et lui dit : “Je voudrais partir, retourner près de mes frères qui sont en Égypte, afin de voir s’ils vivent encore.” Jéthro répondit à Moïse : “Va en paix.” (Exode 4 : 18).

Moïse, en effet, après s’être séparé de son beau-père Yitro, réussit à faire sortir les fils d’Israël sans même que son intégrité physique soit atteinte par Pharaon.

A la lueur de ces expressions, prions afin que l’ensemble des otages soient libérés au plus vite :

«יְהִי רָצוֹן שֶׁכָּל הָחֲטוּפִים יָשׁוּבוּ בְשָׁל֖וֹםְ/לְשָׁל֖וֹם בִּמְּהֵרָה בְּרִיאִים וּשְׁלֵמִים!»

« Puissent tous les otages rentrer en paix rapidement sains et saufs ! ».

יא  יְהוָה עֹז לְעַמּוֹ יִתֵּן יְהוָה יְבָרֵךְ אֶת-עַמּוֹ בַשָּׁלוֹם. (תהלים כט: יא)11 Que l’Eternel donne la force à son peuple ! Que l’Eternel bénisse son peuple par [dans] la paix ! (Psaume 29 : 11).

[1][1] Parashat VaYétsé : Genèse 28 : 10-32 : 3.

[2] Talmud de Babylone, Traités Bérakhot 64, a ; Moed Katan 29, a.

Shabbat shalom !

Haïm Ouizemann

Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 759 autres abonnés

Quelques mots sur moi

J’ai plus de 30 ans d’expérience dans l’étude et l’enseignement de la Bible. Il n’y a pas de limite à ce que la Bible prodigue comme connaissance et inspiration pour la vie.
A propos…

Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 759 autres abonnés

Archives