L'hébreu biblique
Le blog de Haïm Ouizemann

Hanoucca, 8 méditations sur la lumière

וַיִּקְחוּ בְנֵי-אַהֲרֹן נָדָב וַאֲבִיהוּא אִישׁ מַחְתָּתוֹ וַיִּ

La fête de Hanoucca commémorant durant huit jours la victoire militaire d’une minorité de Cohanim issus de la dynastie des Hasmonéens contre la puissance grecque est avant tout la victoire spirituelle d’Israël, de la lumière sur l’obscurité.

Je vous invite à méditer sur la lumière à partir de huit méditations, le temps de la fête des Lumières.

  • Espoir

 La source biblique et la Tradition hébraïque enseignent qu’il ne nous faut jamais perdre espoir. A l’obscurité succèdera toujours la lumière :

ה וַיִּקְרָא אֱלֹהִים לָאוֹר יוֹם וְלַחֹשֶׁךְ קָרָא לָיְלָה וַיְהִי-עֶרֶב וַיְהִי-בֹקֶר יוֹם אֶחָד. (בראשית א: ה). ש5 Et le Seigneur appela la lumière jour, et les ténèbres, il les appela Nuit. Il fut soir, il fut matin, un jour. (Genèse 1 : 5).

Même Joseph, dont toute la vie est tournée vers l’obscurité, sait en son for intérieur qu’il verra et vivra des jours meilleurs : « הַבֹּקֶר אוֹר, le matin « vint à la lumière » » (Genèse 44 : 3). Il ne faut jamais s’avouer vaincu ni perdu. Rappelons-nous du passage biblique relatant la lutte de Jacob avec l’ange de la nuit et la victoire du futur Patriarche sur ce dernier « à la levée du jour » «כִּי עָלָה הַשָּׁחַר» (Genèse 32 : 27).

  • Partage

 Transmettre une connaissance, une expérience, une idée et même un sourire ne retire rien ni à notre propre intégrité physique ni à notre personne morale. Bien au contraire, il ne peut y avoir de bonheur sans partage. Ainsi partager gracieusement avec autrui ne serait-ce qu’une étincelle de lumière non seulement n’enlève rien à notre propre lumière mais rajoute aussi à la lumière du monde.

ב דַּבֵּר אֶל-אַהֲרֹן וְאָמַרְתָּ אֵלָיו בְּהַעֲלֹתְךָ אֶת-הַנֵּרֹת אֶל-מוּל פְּנֵי הַמְּנוֹרָה יָאִירוּ שִׁבְעַת הַנֵּרוֹת. (במדבר ח: ב).ש2 « Parle [Toi Moïse] à Aaron et dis-lui : Quand tu auras fait monter les lumières en face du candélabre [la lumière centrale], alors les sept lampes illumineront de leur lumière. (Nombres 8 : 2).
  • Repousser la violence

«מְעַט מִן הָאוֹר דּוֹחֶה הַרְבֶּה מִן הַחוֹשֶׁךְ»

« Un peu de lumière repousse la plus profonde des obscurités » (Baal Shem Tov).

Souvent combattre la violence par la violence ne fait que rajouter à cette dernière. Il n’y a jamais de vainqueurs à la guerre.  Souvenons-nous des paroles du pasteur Martin Luther King :

« L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour le peut. » … « Rendre coup pour coup, c’est propager la violence, rendre plus sombre encore une nuit déjà sans étoiles. Or les ténèbres ne peuvent se dissiper par elles-mêmes. C’est la lumière qui les chasse. De même la haine ne supprime pas la haine. Seul l’amour y parviendra. C’est là la beauté de la non-violence : libre d’entraves, elle brise les réactions en chaîne du Mal » (Wall Street Journal, 13 novembre 1962).

En hébreu, le mot désignant l’obscurité ‘HoSheKh – חֹשֶׁךְ  signifie « absence totale de lumière ». Alors que le ‘HaMaSs, la violence dans tous ses états, s’apparente au manque de lumière, il incombe à l’Homme d’accomplir sa vocation de semeur d’étincelles dans un monde souvent frappé par le manque d’amour, de compassion et de bienveillance. Cette semence finit tôt ou tard par germer pour le bonheur de l’Humanité entière :

יח  וְאֹרַח צַדִּיקִים כְּאוֹר נֹגַהּ הוֹלֵךְ וָאוֹר עַד-נְכוֹן הַיּוֹם. (משלי ד: יח).ש18 Et la voie des justes est comme la lumière qui brille de son aura, dont l’éclat va croissant jusqu’au jour fixé. (Proverbes 4 : 18).
  • Sagesse

La lumière est comme la Sagesse de l’Homme.

יג וְרָאִיתִי אָנִי שֶׁיֵּשׁ יִתְרוֹן לַחָכְמָה מִן-הַסִּכְלוּת כִּיתְרוֹן הָאוֹר מִן-הַחֹשֶׁךְ. (קוהלת ב: יג).ש 13 Et je m’aperçus que la sagesse est supérieure à la folie autant que la lumière est supérieure aux ténèbres (Ecclésiaste 2 : 13).

La Sagesse biblique n’exprime point le Savoir encyclopédique que l’Homme aurait acquis tout au long des années passées mais la faculté de distinguer le Bien du Mal. Est Sage celui qui développe sa faculté à révéler la lumière du Bien pour annihiler le Mal.

  • Humilité

 La flamme ne peut s’élever que par la présence d’huile pure obtenue en écrasant préalablement les olives, en les pressant et en les foulant aux pieds. Les épreuves de la vie, les humiliations, la maladie, aussi paradoxal que cela puisse paraître, visent à nous préparer à cette montée vers les plus hautes sphères de la spiritualité et du monde intérieur. Surmonter la difficile expérience de l’épreuve, quelle qu’elle puisse être, permet d’aider les autres, les nôtres en leur offrant une part de notre lumière, c’est-à dire, la lumière étant indivisible, toute notre lumière, cette dernière ne s’amoindrissant point lorsque nous la partageons. Moïse, le fidèle Prophète de l’Eternel, après être redescendu de la montagne du Seigneur, ayant reçu les deux Tables de l’Alliance, ne se rendit point compte que son visage rayonnait d’une lumière resplendissante :

כט וַיְהִי בְּרֶדֶת מֹשֶׁה מֵהַר סִינַי וּשְׁנֵי לֻחֹת הָעֵדֻת בְּיַד-מֹשֶׁה בְּרִדְתּוֹ מִן-הָהָר וּמֹשֶׁה לֹא-יָדַע כִּי קָרַן עוֹר פָּנָיו בְּדַבְּרוֹ אִתּוֹ. (שמות לד: כט).ש29 Or, lorsque Moïse redescendit du mont Sinaï, tenant en main les deux tables du Témoignage, il ne savait pas que la peau de son visage était devenue rayonnante lorsque le Seigneur lui avait parlé. (Exode 34 : 29).
  • Sourire   
ל  מְאוֹר-עֵינַיִם יְשַׂמַּח-לֵב… (משלי טו: ל).ש30 La lumière qui éclaire les yeux réjouit le cœur. (Proverbes 15 : 30).

La lumière intérieure de l’Homme transparaît avant tout à travers son regard et l’expression de son visage. Apprenons à sourire à autrui afin de lui dire combien nous le respectons et l’aimons. La bienveillance que nous portons à autrui par notre regard est celle-là même qui nous sera renvoyée, tel un miroir, par autrui. La lumière projetée vers mon prochain est celle qui se réfléchira dans mon regard.

  • Tolérance
כח כְּמַרְאֵה הַקֶּשֶׁת אֲשֶׁר יִהְיֶה בֶעָנָן בְּיוֹם הַגֶּשֶׁם כֵּן מַרְאֵה הַנֹּגַהּ סָבִיב הוּא מַרְאֵה דְּמוּת כְּבוֹד-יְהוָה (יחזקאל א: כח).ש28 Tel l’aspect de l’arc qui se forme dans la nue en un jour de pluie, tel apparaissait ce cercle de lumière ; c’était le reflet de l’image de la gloire de l’Éternel. (Ezéchiel 1 : 28).

Il n’existe pas de flamme unicolore. La lumière blanche du jour est elle-même composée de l’ensemble des couleurs du spectre lumineux. Les couleurs peuvent varier du bleu au vert, du rouge à l’orange, du jaune au blanc. La flamme, tout en étant une et indivisible, englobe et conserve l’ensemble de ces nuances de coloration. Il en est de même pour tous les êtres humains, avec leurs multiples différences culturelles et cultuelles qui les caractérisent. Pourtant tous appartiennent au même genre humain. Seule, la collaboration des consciences et l’effort commun entre tous les êtres de notre Planète conduiront à réparer les maux de notre monde en repoussant l’intolérance et l’indifférence, faisant ainsi triompher la lumière de l’amour. Apprendre à ne voir que la lumière chez autrui ouvre au jaillissement de notre propre lumière !

  • Unité

La Hassidout explique que la lumière permet à tout un chacun d’obtenir une vision globale et unitaire du monde. Le Premier Homme, Adam, avait le pouvoir de contempler, grâce à cette lumière originelle, l’intégralité de l’univers avant qu’il ne chute. Un monde sans lumière nous obligerait à embrasser chaque objet, chaque élément de la nature de manière isolée, séparée. La lumière révélant le lien unissant chaque chose de l’univers nous invite à appréhender la réalité humaine dans son unité primordiale.

ו וְהָיָה בַּיּוֹם הַהוּא לֹא-יִהְיֶה אוֹר יְקָרוֹת יקפאון (וְקִפָּאוֹן). ז וְהָיָה יוֹם-אֶחָד הוּא יִוָּדַע לַיהוָה לֹא-יוֹם וְלֹא-לָיְלָה וְהָיָה לְעֵת-עֶרֶב יִהְיֶה-אוֹר. ח וְהָיָה בַּיּוֹם הַהוּא יֵצְאוּ מַיִם-חַיִּים מִירוּשָׁלִַם, חֶצְיָם אֶל-הַיָּם הַקַּדְמוֹנִי וְחֶצְיָם אֶל-הַיָּם הָאַחֲרוֹן בַּקַּיִץ וּבָחֹרֶף יִהְיֶה. ט וְהָיָה יְהוָה לְמֶלֶךְ עַל-כָּל-הָאָרֶץ בַּיּוֹם הַהוּא יִהְיֶה יְהוָה אֶחָד וּשְׁמוֹ אֶחָד. (זכריה יד: ו-ט). ש6 Or, à cette époque, ce ne sera plus une lumière rare et terne. 7 Ce sera un jour unique Dieu seul le connaît où il ne fera ni jour, ni nuit ; et c’est au moment du soir que paraîtra la lumière. 8 En ce jour, des eaux vives s’épancheront de Jérusalem, la moitié vers la mer Orientale, l’autre moitié vers la mer Occidentale ; il en sera ainsi, été comme hiver. 9 L’Eternel sera roi sur toute la terre ; en ce jour, l’Eternel sera un et unique sera son nom. (Zacharie 14 : 6-9).

Puissions-nous toutes et tous faire jaillir une part infime de notre lumière indivisible, lueur éclatante, radieuse et nouvelle sur le monde. Soyons une petite fiole d’huile éclairant le monde ! Pour le monde faisons rejaillir l’éclat de la Menora !

Hag Ourim Samea’h!

[email protected]

Avec toutes mes amitiés,

Haïm Ouizemann

Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 537 autres abonnés

Quelques mots sur moi

J’ai plus de 30 ans d’expérience dans l’étude et l’enseignement de la Bible. Il n’y a pas de limite à ce que la Bible prodigue comme connaissance et inspiration pour la vie.
A propos…

Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 537 autres abonnés

Archives