L'hébreu biblique
Le blog de Haïm Ouizemann

Parashat Yitro, Méditation sur l’ascension et la chute du dirigeant

וַיִּקְחוּ בְנֵי-אַהֲרֹן נָדָב וַאֲבִיהוּא אִישׁ מַחְתָּתוֹ וַיִּ

Cet article est dédié tout particulièrement aux otages, femmes, hommes et enfants capturés par le mouvement terroriste du Hamas et aux parents attendant le retour des leurs.

La parashat Yitro[1], la plus célèbre des péricopes en raison des Dix Paroles communément dénommées les Dix Commandements. est la plus courte de toutes les parashot de la Tora.

Le beau-père de Moïse, Yitro, apparait comme celui qui, s’associant sincèrement à l’Histoire d’Israël, est aussi celui qui conseille et enseigne à Moïse comment juger les hommes. Yitro (Jethro), prêtre païen de Midian, devient le père du système judiciaire d’Israël et du monde entier.

A cette rencontre historique entre Yitro, le prête païen de Midian et Moshé (Moïse) le serviteur fidèle de l’Eternel, s’ajoute celle de Moïse avec l’Eternel au mont Sinaï:

ג וּמֹשֶׁה עָלָה אֶל-הָאֱלֹהִים וַיִּקְרָא אֵלָיו יְהוָה מִן-הָהָר לֵאמֹר כֹּה תֹאמַר לְבֵית יַעֲקֹב וְתַגֵּיד לִבְנֵי יִשְׂרָאֵל. (שמות יט: ג)3 Et Moïse monta vers le Seigneur et l’Eternel, l’appelant de de la montagne, lui dit: “Ainsi tu parleras à la maison de Jacob et tu raconteras aux enfants d’Israël (Exode 19 : 3).

Comment expliquer que Moïse, le Prophète des prophètes ait pu avoir la possibilité de monter vers la Divinité ? Les qualités de Moïse comme fidèle Prophète de l’Eternel expliquent-elles, à elles seules, l’élévation de ce dernier ?

Il semblerait que la réponse réside au verset précédent :

ב וַיִּסְעוּ מֵרְפִידִים וַיָּבֹאוּ מִדְבַּר סִינַי וַיַּחֲנוּ בַּמִּדְבָּר וַיִּחַן-שָׁם יִשְׂרָאֵל נֶגֶד הָהָר. (שמות יט: ב)2 Et ils [les enfants d’Israël] voyagèrent vers Refidim et ils entrèrent dans le désert de Sinaï et y campèrent. Israël y campa en face de la montagne. (Exode 19 : 2).

Le grand commentateur du Moyen-Age, Rashi, explique :

ש «וַיִּחַן שָׁם יִשְׂרָאֵל. כְּאִישׁ אֶחָד בְּלֵב אֶחָד אֲבָל שְׁאָר כָּל הַחֲנִיּוֹת בְּתַרְעוֹמוֹת וּבְמַחֲלוֹקֶת» (רש”י על הפסוק שמות יט: ב).

«Israël y campa Comme un seul homme, d’un seul cœur [d’où l’emploi du singulier], tandis que les autres étapes ont eu lieu dans des récriminations et des querelles» (Rashi sur le verset Exode 19: 2).

Autrement dit, l’unité des fils d’Israël réuni comme un seul cœur a permis à Moïse non seulement de monter vers l’Eternel mais aussi de recevoir les deux Tables de l’Alliance. Ainsi la puissance de l’union du peuple d’Israël – la chaîne construite « בְּנֵי-יִשְׂרָאֵלles fils d’Israël» au pluriel (Exode 19: 1) a disparu au profit du terme unique Israël יִשְׂרָאֵל au verset 2 – insuffle au dirigeant d’Israël une force hors du commun. Les liens symbiotiques du peuple et de son dirigeant constituent le fondement de la réussite d’Israël dans l’accomplissement de sa vocation (Exode 19 : 6).

Une nouvelle fois, Moïse monte vers l’Eternel:

כ וַיֵּרֶד יְהוָה עַל-הַר סִינַי אֶל-רֹאשׁ הָהָר וַיִּקְרָא יְהוָה לְמֹשֶׁה אֶל-רֹאשׁ הָהָר וַיַּעַל מֹשֶׁה. (שמות יט: כ)20 Et le Seigneur, étant descendu sur le mont Sinaï, sur la cime de cette montagne, y appela Moïse; Moïse monta. (Exode 19: 20).

Cette fois-ci ce n’est plus seulement l’union du peuple qui permet l’ascension spirituelle de Moïse au sommet de la montagne mais l’appel du Seigneur rappelant à Moïse sa vocation. Ce n’est plus l’Homme qui porte sa vocation mais sa vocation qui le porte aux cimes des plus hautes sphères célestes.  

Puis Moïse, sur le modèle de l’Eternel, a le devoir de «redescendre», de se rabaisser, de faire face au peuple d’Israël afin de lui rappeler ses devoirs:

כא וַיֹּאמֶר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה רֵד הָעֵד בָּעָם פֶּן-יֶהֶרְסוּ אֶל-יְהוָה לִרְאוֹת וְנָפַל מִמֶּנּוּ רָב. (שמות יט: כא)21 et le Seigneur lui dit: “Descends témoigner pour le peuple: ils pourraient se précipiter vers l’Eternel pour contempler sa gloire et beaucoup d’entre eux périraient. (Exode 19 : 21).

Cette descente vers le peuple est déjà amorcée au verset 14 :

יד וַיֵּרֶד מֹשֶׁה מִן-הָהָר אֶל-הָעָם וַיְקַדֵּשׁ אֶת-הָעָם וַיְכַבְּסוּ שִׂמְלֹתָם. (שמות יט: יד)14 Et Moïse descendit de la montagne vers le peuple, lui enjoignit la pureté et ils lavèrent leurs vêtements. (Exode 19: 14).

Le dirigeant Moïse descend de sa hauteur pour protéger Israël et les conduire à se purifier en vue du Don de la Tora sur le mont Sinaï. Autrement dit, l’abaissement du dirigeant constitue l’une des conditions sine qua non pour l’élévation du peuple. Les dictateurs, ne s’inquiétant pas du sort de leur peuple ni de leur nation, conduisent ceux-ci à un déclin inexorable par l’effritement du tissu social et du manque de confiance du peuple en leurs dirigeants.

Mais le peuple peut également entraîner son dirigeant vers sa chute:

ז וַיְדַבֵּר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה לֶךְ-רֵד כִּי שִׁחֵת עַמְּךָ אֲשֶׁר הֶעֱלֵיתָ מֵאֶרֶץ מִצְרָיִם. (שמות לב: ז; דברים ט: יב)7 Alors l’Éternel dit à Moïse: “Va, descends! car on a perverti ton peuple que tu as tiré du pays d’Égypte! (Exode 32: 7; Deutéronome 9 : 12).   

Alors même que Moïse se trouve au sommet de sa vocation et n’est en rien responsable de la fabrication du veau d’or par une grande partie du peuple d’Israël -les femmes, selon les Sages d’Israël n’y participèrent point- l’Eternel lui enjoint impérativement de redescendre. 

Rashi commente :

ש «לֶךְ רֵד:רֵד מִגְּדוּלָתְךָ. לֹא נָתַתִּי לְךָ גְּדֻלָּה אֶלָּא בִּשְׁבִילָם בְּאוֹתָהּ שָׁעָה נִתְנַדֶּה מֹשֶׁה מִפִּי בֵּית דִּין שֶׁל מַעְלָה» (רש”י על הפסוק שמות לב: ז).

Va, descends de ta grandeur. Je ne t’avais conféré la grandeur que pour eux. A ce moment-là, Moshe a été excommunié par décret du tribunal céleste (Rashi sur le verset Exode 32: 7).

Comment expliquer que le dirigeant porte la responsabilité d’une faute commise par autrui et non directement par lui-même ?

La Tora désire enseigner ici la notion de responsabilité collective. Si le peuple faute, cela signifie probablement que le dirigeant lui-même n’a pas encore atteint la perfection. Moïse n’aurait-il point suffisamment préparé le peuple à recevoir la lumière des Dix Paroles, comme le lui a enjoint l’Eternel? En tout état de cause, Moïse assume sa responsabilité de manière absolue et ne fuit en rien la Parole divine le contraignant à redescendre de sa grandeur:

לב וְעַתָּה אִם-תִּשָּׂא חַטָּאתָם וְאִם-אַיִן מְחֵנִי נָא מִסִּפְרְךָ אֲשֶׁר כָּתָבְתָּ. (שמות לב: לב)32 et pourtant, si tu voulais pardonner leur faute!… Sinon efface-moi du livre que tu as écrit.” (Exode 32 : 32).

Moïse se montre disposé à disparaître totalement de la Tora afin que le pardon soit accordé au peuple d’Israël! Non sans, toutefois, imposer à l’Eternel une nouvelle montée!

ל וַיְהִי מִמָּחֳרָת וַיֹּאמֶר מֹשֶׁה אֶל-הָעָם, אַתֶּם חֲטָאתֶם חֲטָאָה גְדֹלָה וְעַתָּה אֶעֱלֶה אֶל-יְהוָה אוּלַי אֲכַפְּרָה בְּעַד חַטַּאתְכֶם. (שמות לב: ל)30 Puis le lendemain, Moïse dit au peuple : “Pour vous, vous avez commis un grand péché! Et maintenant, je vais monter vers le Seigneur, peut-être obtiendrai-je grâce pour votre péché.” (Exode 32 : 30).

Moïse réussira-t-il à obtenir le pardon d’Israël et à recouvrer la confiance divine? Quant à Moïse, après sa chute due à la faute du veau d’or commise par le peuple d’Israël, il prend sur lui la responsabilité de la faute des Hébreux:

ט וַיֹּאמֶר אִם-נָא מָצָאתִי חֵן בְּעֵינֶיךָ אֲדֹנָי יֵלֶךְ-נָא אֲדֹנָי בְּקִרְבֵּנוּ כִּי עַם-קְשֵׁה-עֹרֶף הוּא וְסָלַחְתָּ לַעֲוֺנֵנוּ וּלְחַטָּאתֵנוּ וּנְחַלְתָּנוּ. (שמות לד: ט)9 et il dit: “Ah! si j’ai trouvé faveur à tes yeux, Seigneur, daigne marcher encore au milieu de nous! Oui, ce peuple est indocile, mais tu pardonneras notre iniquité et nos péchés et nous resterons ton héritage.” (Exode 34: 9).

Moïse inclut sa propre personne dans le péché collectif du peuple d’Israël!

C’est la raison pour laquelle l’Eternel continue à dialoguer avec Moïse. Cependant, il ne pardonnera jamais vraiment au peuple d’avoir un instant cru qu’un homme – Moïse – pouvait avoir le statut de dieu – celui qui fait sortir les Hébreux d’Egypte.  

א וַיְדַבֵּר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה לֵךְ עֲלֵה מִזֶּה אַתָּה וְהָעָם אֲשֶׁר הֶעֱלִיתָ מֵאֶרֶץ מִצְרָיִם אֶל-הָאָרֶץ אֲשֶׁר נִשְׁבַּעְתִּי לְאַבְרָהָם לְיִצְחָק וּלְיַעֲקֹב לֵאמֹר לְזַרְעֲךָ אֶתְּנֶנָּה. (שמות לג: א)1 Et l’Éternel dit à Moïse: “Empresse toi de monter d’ici avec le peuple que tu as conduit hors du pays d’Égypte et allez au pays que j’ai promis par serment à Abraham, à Isaac et à Jacob, disant: ‘Je le donnerai à votre postérité.’ (Exode 33: 1).

Il faudra attendre que le peuple soit circoncis de nouveau, et fête de nouveau Pessa’h au début du livre de Josué, pour réhabiliter totalement le peuple d’Israël aux yeux de l’Eternel. En attendant, le mérite des Patriarches Avraham, Its’hak et Ya’akov sera leur plus fidèle avocat, Néanmoins, l’Eternel acceptera de réintégrer le camp des Hébreux au moment de l’inauguration du Mishkan (Tabernacle du Désert):

לד וַיְכַס הֶעָנָן, אֶת-אֹהֶל מוֹעֵד וּכְבוֹד יְהוָה מָלֵא אֶת-הַמִּשְׁכָּן. (שמות מ: לד)34 Alors la nuée enveloppa la Tente d’assignation et la majesté du Seigneur remplit le Tabernacle. (Exode 40: 34).

 Jusque-là, la tente de Moïse, où avaient lieu les rencontres entre l’Eternel et Moïse, sera en-dehors du camp:

ז וּמֹשֶׁה יִקַּח אֶת-הָאֹהֶל וְנָטָה-לוֹ מִחוּץ לַמַּחֲנֶה הַרְחֵק מִן-הַמַּחֲנֶה וְקָרָא לוֹ אֹהֶל מוֹעֵד וְהָיָה, כָּל-מְבַקֵּשׁ יְהוָה יֵצֵא אֶל-אֹהֶל מוֹעֵד אֲשֶׁר מִחוּץ לַמַּחֲנֶה. (שמות לג: ז)7 Pour Moïse, il prit sa tente pour la dresser hors du camp, loin de son enceinte et il la nomma Tente d’assignation; de sorte que tout homme ayant à consulter le Seigneur devait se rendre à la Tente d’assignation, située hors du camp. (Exode 33: 7).

En ces temps difficiles de guerre et défis à relever, la première injonction à accomplir qui sied à Israël réside dans l’unité intérieure autour de l’Eternel et de Son Alliance, ciment de leur unité.

Dans son Discours historiqueGettysburg (19 novembre 1963) comprenant dix phrases, Abraham Lincoln conclut : «…à nous de décider que le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple, ne disparaîtra jamais de la surface de la terre. » Cette expression sera reprise par le Général de Gaulle dans la rédaction de la Cinquième Constitution française (Article 2) et par Winston Churchill lors de son discours historique devant la Chambre des Communes le 11 novembre 1947.

Il est plus qu’urgent que le peuple soit uni à ses dirigeants en dépit de l’imperfection de ces derniers afin que ceux-ci soient capables à leur tour de tout mettre en œuvre pour renforcer l’unité du peuple. Il en va de l’avenir d’Israël et des démocraties dans le monde……

יח  כִּי אִם-יֵשׁ אַחֲרִית וְתִקְוָתְךָ לֹא תִכָּרֵת.(משלי כג : יח)18 car assurément il y a un avenir, et ton espoir ne sera point anéanti.(Proverbes 23 : 18).

[1] Parashat Yitro: Exode 18: 1-20: 22).

Shabbat shalom!

Haïm Ouizemann

Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 790 autres abonnés

Quelques mots sur moi

J’ai plus de 30 ans d’expérience dans l’étude et l’enseignement de la Bible. Il n’y a pas de limite à ce que la Bible prodigue comme connaissance et inspiration pour la vie.
A propos…

Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 790 autres abonnés

Archives