L'hébreu biblique
Le blog de Haïm Ouizemann

Haftarat Shabbat Hol HaMoed Soukkot, Gog ou la fin de l’empire du Mal

וַיִּקְחוּ בְנֵי-אַהֲרֹן נָדָב וַאֲבִיהוּא אִישׁ מַחְתָּתוֹ וַיִּ

L’humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l’humanité.” (John Fitzgerald Kennedy, Discours aux Nations Unies le 25 septembre 1961)

Cette haftarah[1] tirée du livre d’Ezéchiel (Ye’hezkel – יְחֶזְקֵאל ) est probablement le passage prophétique le plus célèbre. Nombreux sont les commentateurs juifs et chrétiens à avoir interprété ce passage biblique des plus complexes qui placé entre les deux visions de consolation, celle de la résurrection des ossements désséchés (Ezéchiel 37 : 1-14) et celle de l’union des deux royaumes du Nord et du Sud (Ezéchiel 37 : 15-28) et la vision de la reconstruction du troisième Temple (Ezéchiel chapitres 40-48) reste pour la plupart d’entre les lecteurs une énigme dont il est difficile de saisir la profonde signification.

Nous tenterons, autant que faire se peut, d’éclaircir ce passage extraordinaire souvent mal interprété en nous attachant à rester au plus près du texte.   

Le texte de la Haftarat Shabbat Hol HaMoed Soukkot relate la victoire finale du Seigneur d’Israël sur les Nations païennes du monde dont le roi Gog[2] du pays de Magog constitue le héraut.

יח וְהָיָה בַּיּוֹם הַהוּא בְּיוֹם בּוֹא גוֹג עַל-אַדְמַת יִשְׂרָאֵל נְאֻם אֲדֹנָי יְהוִה תַּעֲלֶה חֲמָתִי בְּאַפִּי. (יחזקאל לח: יח)18 Et il arrivera, en ce jour, le jour où Gog pénétrera sur le sol d’Israël, dit l’Eternel le Seigneur, que ma colère me montera à la tête. (Ezéchiel 38 : 18).

Ezéchiel annonce que, croyant enfin vivre en paix (Ezéchiel 38 : 8-11), à la fin des temps, soit après le grand Retour des exilés, Israël sera de fait agressée par Gog, dans une attaque dont les répercussions ébranleront l’équilibre mondial et seront à l’origine d’un nouvel ordre universel dans lequel Jérusalem sera victorieuse et totalement libérée du joug de ses ennemis. Les forces de la nature en seront bouleversées jusqu’en leurs fondements :

יט וּבְקִנְאָתִי בְאֵשׁ-עֶבְרָתִי דִּבַּרְתִּי אִם-לֹא בַּיּוֹם הַהוּא יִהְיֶה רַעַשׁ גָּדוֹל עַל אַדְמַת יִשְׂרָאֵל. כ וְרָעֲשׁוּ מִפָּנַי דְּגֵי הַיָּם וְעוֹף הַשָּׁמַיִם וְחַיַּת הַשָּׂדֶה וְכָל-הָרֶמֶשׂ הָרֹמֵשׂ עַל-הָאֲדָמָה וְכֹל הָאָדָם אֲשֶׁר עַל-פְּנֵי הָאֲדָמָה וְנֶהֶרְסוּ הֶהָרִים, וְנָפְלוּ הַמַּדְרֵגוֹת וְכָל-חוֹמָה לָאָרֶץ תִּפּוֹל. (יחזקאל לח: יט-כ)19 Et, dans mon ardeur, dans le feu de mon indignation, je le déclare : en ce jour-là, il y aura un violent tremblement de terre sur le sol d’Israël ! 20 Sous mes coups trembleront les poissons de la mer et les oiseaux du ciel et tous les animaux des champs, et tous les êtres qui rampent sur le sol, et tous les hommes qui vivent à la surface de la terre ; les montagnes seront détruites, les marches en étage s’affaisseront et toute muraille tombera à terre.  (Ezéchiel 38 : 19-20).

Quel peut être le sens de cette haftarah ?

Sa lecture attentive révèle que la résurrection d’Israël revenu sur sa terre ancestrale, Erets Israël, ne suffit point à témoigner de la véritable grandeur du Nom divin[3].

C’est la raison pour laquelle Gog, au sujet duquel nous n’avons que peu d’informations, comme Nabuchodonosor dans le livre de Daniel, devient, sans même en avoir un tant soit peu conscience, le messager de l’Eternel :  

ד וְשׁוֹבַבְתִּיךָ וְנָתַתִּי חַחִים בִּלְחָיֶיךָ וְהוֹצֵאתִי אוֹתְךָ וְאֶת-כָּל-חֵילֶךָ סוּסִים וּפָרָשִׁים לְבֻשֵׁי מִכְלוֹל כֻּלָּם קָהָל רָב צִנָּה וּמָגֵן תֹּפְשֵׂי חֲרָבוֹת כֻּלָּם. (יחזקאל לח: ד)4 Et Je [l’Eternel] vais t’entraîner [Gog], Je mettrai des crochets dans tes mâchoires et Je te ferai sortir, toi et toute ton armée, chevaux et cavaliers, tous vêtus magnifiquement, en foule énorme, avec rondaches et boucliers, tous armés de glaives.  (Ezéchiel 38 : 4).

L’Eternel précipite Gog et les Nations ennemies d’Israël vers leur fin. La puissance du Mal sera totalement anéantie de la surface de la Terre.

L’essentiel du message divin délivré par le prophète Ezéchiel est la Sanctification du Nom de l’Eternel parmi les Nations :

טז וְעָלִיתָ עַל-עַמִּי יִשְׂרָאֵל כֶּעָנָן לְכַסּוֹת הָאָרֶץ בְּאַחֲרִית הַיָּמִים תִּהְיֶה וַהֲבִאוֹתִיךָ עַל-אַרְצִי לְמַעַן דַּעַת הַגּוֹיִם אֹתִי בְּהִקָּדְשִׁי בְךָ לְעֵינֵיהֶם גּוֹג… כג וְהִתְגַּדִּלְתִּי וְהִתְקַדִּשְׁתִּי וְנוֹדַעְתִּי לְעֵינֵי גּוֹיִם רַבִּים וְיָדְעוּ כִּי-אֲנִי יְהוָה… ז וְאֶת-שֵׁם קָדְשִׁי אוֹדִיעַ בְּתוֹךְ עַמִּי יִשְׂרָאֵל וְלֹא-אַחֵל אֶת-שֵׁם-קָדְשִׁי עוֹד וְיָדְעוּ הַגּוֹיִם כִּי-אֲנִי יְהוָה קָדוֹשׁ בְּיִשְׂרָאֵל… יג וְקָבְרוּ כָּל-עַם הָאָרֶץ וְהָיָה לָהֶם לְשֵׁם יוֹם הִכָּבְדִי נְאֻם אֲדֹנָי יְהוִה.  (יחזקאל לח: טז; כג; לט: ז) 16 Et tu [Gog] monteras contre mon peuple Israël, telle la nuée, en couvrant la terre ; ceci se passera à la fin des temps. Je te ferai venir contre mon pays, afin que les Nations apprennent à me connaître, quand Je me sanctifierai par toi à leurs yeux, ô Gog !”… 23 Ainsi je me montrerai grand et saint, je me manifesterai aux yeux de nations nombreuses, et elles reconnaîtront que je suis l’Eternel. … 7 Et mon Saint Nom, je le ferai connaître au milieu de mon peuple Israël, et je ne laisserai plus profaner mon saint nom ; et les nations reconnaîtront que je suis l’Eternel, saint en Israël !… 13 Tous les gens du pays aideront à l’inhumation et s’en feront honneur, au jour de ma glorification, dit le Seigneur l’Eternel. (Ezéchiel 38 : 16 ; 23 ; 39 : 7 ; 13).

L’Eternel, par le biais de cette guerre, révèle qu’Il est le Maître exclusif de la Nature et de l’Histoire !

La victoire d’Israël sur Gog – toutes les armes de ce dernier serviront à alimenter un feu de sept ans ! (Ezéchiel 39 : 9-10) – est-elle prévisible et inéluctable ? Pouvons-nous discerner cette victoire éclatante d’Israël, du peuple monothéiste, lumière de Justice sur la puissance barbare et sanguinaire de Gog ?

La réponse réside dans le premier mot hébraïque de la haftarah : « וְהָיָה/ VeHaYaH- Et il adviendra ». La racine verbale « être ה.י.י./ H. Y. Y. » au VeKatal (passé converti au futur) exprime et annonce toujours, selon les Sages d’Israël (Midrash Tan’houma Parashat Shemini 9), une vision positive du futur[4]. Ce verbe revient à trois autres reprises dans cette haftarah (Ezéchiel 38 : 18 ; 39 : 11 ; 13). L’Eternel, dans son infinie Bonté, apporte le remède de la consolation avant que le Mal ne s’abatte sur Israël !

Nombreux sont les commentateurs juifs à s’être interrogés sur le sens de cet édifiant passage d’Ezéchiel. Certains y voient une allusion à la Shoah, d’autres aux guerres incessantes des pays arabes contre Israël dès la proclamation de la Déclaration d’Indépendance en 1948 par le premier Premier ministre David ben Gourion.

Cette guerre appartient-elle au passé ou doit-elle advenir un jour prochain ?

כח הַנִּסְתָּרֹת לַיהוָה אֱלֹהֵינוּ וְהַנִּגְלֹת לָנוּ וּלְבָנֵינוּ עַד-עוֹלָם לַעֲשׂוֹת אֶת-כָּל-דִּבְרֵי הַתּוֹרָה הַזֹּאת. (דברים כט: כח)28 Les choses cachées appartiennent à l’Eternel, notre Seigneur ; mais les choses révélées importent à nous et à nos enfants jusqu’aux derniers âges, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette Torah. (Deutéronome 29 : 28).

[1] Parashat Shabbat Hol haMoed Souccot : Exode 33 : 12-34 : 26 ; Deuxième lecture de la Tora : le sacrifice correspondant au sixième jour de la fête ; Nombres 29 : 29-31 ; Haftarah : Ezéchiel 38 : 18-39 : 16.

[2]  Magog est déjà mentionné dans le livre de Béreshit (Genèse 10 : 2).

[3] Cf. Ezéchiel 37 : 28 : «וְיָדְעוּ, הַגּוֹיִם, כִּי אֲנִי יְהוָה, מְקַדֵּשׁ אֶת-יִשְׂרָאֵל–בִּהְיוֹת מִקְדָּשִׁי בְּתוֹכָם לְעוֹלָם», «Et les Nations sauront que moi, l’Eternel, je sanctifie Israël, puisque mon Sanctuaire sera au milieu d’eux pour toujours.».

[4]  Cf. références : Zacharie 14 : 8 ; Isaïe 27 : 13

Shabbat shalom !

Haïm Ouizemann

Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 596 autres abonnés

Quelques mots sur moi

J’ai plus de 30 ans d’expérience dans l’étude et l’enseignement de la Bible. Il n’y a pas de limite à ce que la Bible prodigue comme connaissance et inspiration pour la vie.
A propos…

Souscription au Blog par Email

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.
Rejoignez les 596 autres abonnés

Archives